Autres nouvelles Lauréats du concours « Appui à la rédaction de publications scientifiques traitant d'un thème relié aux inégalités sociales en santé et à l’équité»

Bravo aux auteurs récipiendaires pour les deux articles suivants:

TITRE DE L’ARTICLE

Effect of Personalised Citizen Assistance for Social Participation (APIC) on Older Adults’ Health and Social Participation: Study Protocol for a Pragmatic Multicentre randomised controlled trial (RCT).

ÉQUIPE

Première auteure: Mélanie Levasseur

Co-auteurs : Marie-France Dubois, Johanne Filiatrault, Helen-Maria Vasiliadis, Joanie Lacasse-Bédard, André Tourigny, Marie-Josée Levert, Catherine Gabaude, Hélène Lefebvre, Valérie Berger, Chantal Eymard

RÉSUMÉ

Les défis du vieillissement mondial et le fardeau croissant des maladies chroniques exigent des interventions novatrices agissant sur des déterminants de la santé comme la participation sociale. Beaucoup de personnes âgées n'ont pas d'opportunités équitables de participer pleinement à la vie sociale. Par ailleurs, les interventions de participation sociale sont actuellement sous-optimales, ne valorisent pas les ressources personnelles et environnementales des aînés et atteignent qu'une minorité d'entre eux. Pour bonifier les pratiques actuelles, l'APIC, une intervention démontrée faisable et ayant des effets positifs, nécessite une évaluation plus poussée. Un essai clinique pragmatique, multicentrique à répartition aléatoire (randomized control trial) évaluera: 1) les effets à court et à long terme de l'APIC sur la santé, la participation sociale, la satisfaction de la vie et l'utilisation des services de santé des personnes âgées et 2) son efficacité. Trois cent soixante-seize participants aînés restreints dans au moins une activité de leur vie quotidienne seront assignés au hasard au groupe expérimental ou témoin . Le groupe expérimental recevra de façon hebdomadaire l'APIC pendant 12 mois. L'APIC encourage leur pouvoir d'agir, mobilise progressivement leurs ressources personnelles et environnementales et favorise leur intégration communautaire. Le groupe témoin recevra les services usuels de santé financés par l'État disponibles pour tous les Québécois. Des questionnaires auto-administrés évalueront la santé physique et mentale, la participation sociale et la satisfaction de la vie.

 

TITRE DE L’ARTICLE

Area Deprivation and Centralized Waiting Lists for Attachment to a Family Physician: An Observational Study In Quebec, Canada.

ÉQUIPE

Première auteure: Mélanie Ann Smithman

Co-auteurs : Mylaine Breton, Djamal Berbiche, Christine Loignon, Antoine Boivin, Kareen Nour, Nassera Touati, Carl-Ardy Dubois, Astrid Brousselle

RÉSUMÉ

Au Canada, et plus particulièrement au Québec, une grande proportion de la population n'a pas de médecin de famille (environ 25% au Québec). De plus, les personnes avec un faible revenu, un faible niveau d'éducation et un faible support social sont plus à risque de ne pas avoir de médecin de famille. Une des stratégies mise de l'avant par le gouvernement du Québec et six autres provinces canadiennes pour améliorer l'accès à un médecin de famille à travers la province sont des guichets d'accès à un médecin de famille. Les guichets d'accès sont une façon d'assurer que les patients avec des besoins de santé similaires aient les mêmes probabilités et temps d'attente pour l'accès aux services de santé (équité horizontale), puisque les patients sont priorisés selon leurs conditions de santé. Cependant, aucune étude n'a été faite sur l'association entre la défavorisation matérielle et sociale et l'affiliation à un médecin de famille via les guichets d'accès. Le présent article décrit des analyses utilisant la banque de données administratives des guichets d'accès à un médecin de famille. Nous analysons l'association entre la défavorisation matérielle et sociale et 1) la probabilité d'obtenir un médecin de famille via un guichet d'accès et 2) le temps d'attente pour obtenir un médecin de famille via un guichet d'accès en contrôlant pour les besoins de santé. Les résultats de ces analyses sont essentiels pour informer les décideurs et éviter que les guichets d'accès exacerbent les inégalités sociales d'accès aux services de première ligne.