Publications INSPQ - Avis sur le Plan national de surveillance de l'état de santé de la population et de ses déterminants – Volet : Activité physique

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a déposé le plan thématique sur l’activité physique intitulé Plan national de surveillance de l’état de santé de la population et de ses déterminants — Volet : Activité physiquepour examen au du Comité d’éthique de santé publique (CESP). Les objets, les indicateurs ainsi que les sources de données qui y sont proposés seront ajoutés au Plan national de surveillance (PNS) afin de bonifier la surveillance de l’activité physique. Le plan définit l’activité physique comme un comportement influencé par des facteurs individuels et environnementaux qui se présentent sous différentes formes soit l’activité physique domestique, de travail ou de l’occupation principale, de transport et de loisir. Le CESP accueille avec enthousiasme cette définition large et englobante par laquelle il pourra être possible d’obtenir un portrait plus juste de l’activité physique journalière pour l’ensemble de la population, mais surtout de rendre justice à tout un pan d’activités domestiques ou liées au travail dont le potentiel pourra être documenté et suivi pour obtenir une mesure du niveau d’activité physique globale plus précise qu’auparavant. Le choix restreint d’objets de surveillance et d’indicateurs fondés sur des critères solides vient également renforcer l’appréciation globale du Comité. Les délibérations du CESP ont fait émerger quatre valeurs qui traversent le plan de surveillance soumis à l’examen : la rigueur scientifique, la transparence, la non-malfaisance et le souci d’efficience. L’actualisation de ces valeurs contribuera à amoindrir les risques éthiques inhérents au travail de surveillance de l’activité physique. Le Comité n’a pas de recommandations spécifiques quant au projet sinon celle d’être consulté de nouveau dans l’éventualité où, entre autres, les indicateurs qui y sont annoncés seraient finalisés.