Webinaires FR/EN - Impacts de la COVID-19 sur la recherche et/ou les études en santé mondiale, et sur les étudiants internationaux / COVID-19: impacts on research and studying in global health, and on international students

 

ENGLISH VERSION FOLLOWS

Impacts de la COVID-19 sur la recherche et les étudiants : quelles sont les pistes de solution ? 

Colloque virtuel organisé par l’axe Santé mondiale et le programme SantéCap du RRSPQ en collaboration avec le Réseau intersectoriel de recherche en santé de l'Université du Québec (RISUQ)

 

THÉMATIQUE

Les impacts de la pandémie, par exemple sur la mobilité des chercheurs, sur le cursus des étudiants (et stagiaires postdoctoraux) et sur leur santé peuvent être considérables, y compris pour celles et ceux qui ne travaillent pas en santé mondiale. Quelles sont les stratégies pour y remédier? La COVID-19 a également un impact sur la conduite et les méthodologies des projets de recherche : comment s'adapter? Ce colloque virtuel vise principalement à partager vos expériences et/ou votre expertise sur ces questions et proposer aux participants des pistes de solutions. 

Programme 

Début de l'événement : 09h00 (HNE)

Notez que nous avons prévu de temps pour les questions!

Session 1 : Impact de la COVID-19 sur les étudiants internationaux

De 09h00 à 10h00

Mot de bienvenue
Lisa Merry, responsable de l'axe Santé mondiale et du programme SantéCap, RRSPQ, Université de Montréal

La Covid-19 et ses répercussions sur la santé des étudiants internationaux : recension bibliographique

Joseph Levy (UQAM, Laboratoire de recherche en relations interculturelles de l'Université de Montréal-LABRRI). Équipe de recherche : Jorge Frozzini (professeur agrégé et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en communication interculturelle et technologies de gestion en contexte pluraliste), département des arts et lettres, Université du Québec à Chicoutimi  et Labrri; Bob White (professeur titulaire), département d'anthropologie, Université de Montréal et Directeur du Labrri; Anthony Grégoire (doctorant), département d'anthropologie, Université de Montréal et Labrri, Nicolas Welsh (étudiant à la maîtrise), département d'anthropologie, Université de Montréal et Labrri.

Court résumé: Les répercussions de la pandémie de la Covid-19 sur la santé mentale ont fait l’objet de recherches sur des sous-populations comme les étudiants internationaux (EI), compte tenu de leur statut d’étrangers non résidents permanents, de leur précarité socioéconomique, de la fermeture des universités et du recours à l’enseignement à distance, des contraintes qui ont affecté significativement leur bien-être. Cette communication a pour objectif de synthétiser, à partir d’une analyse de la littérature scientifique, les problèmes de santé que les EI rencontrent et de cerner les stratégies proposées pour atténuer leur vulnérabilité. 
 

Psy-Web-COVID-19 : programme de e-santé mentale pour la thérapie de la détresse psychologique per et post pandémie COVID-19 chez les étudiants internationaux francophones en contexte de minorité́ linguistico-culturelle (Manitoba et Alberta) et au Québec
Beogo Idrissa (Université de Saint-Boniface - Winnipeg). Équipe de recherche : Jean Ramdé, Université Laval; Marie-Pierre Gagnon, Université Laval; Saîd Bergheul, UQAT; Drissa Sia, UQ; Eric N Thouacket.

Court résumé: L'impact de la COVID-19 est important chez les étudiants internationaux francophones (ÉIFs) déjà sujets au triple stress acculturatif (nouvelle culture, nouvelle université et nouveaux professeurs). Au Canada, 3e rang mondial en nombre d’étudiants internationaux, le fardeau des détresses psychologiques pourrait être plus considérable chez les ÉIFs en contexte de minorité, en l’occurrence dans les provinces anglophones, qui offrent un accès limité aux soins en partculier pour les personnes avec un faible capital social. Le but du projet du projet présenté: concevoir et implanter une plateforme Web « Psy-Web-COVID-19 » comme recours de première ligne pour prévenir et contrôler les détresses psychologiques des ÉIFs au Manitoba, en Alberta et au Québec. 

Impact de la Covid-19 sur les étudiants internationaux

Anne-Marie Christine Moudio Kounou (Science Infirmière à l’Unité de Formation doctorale de l’École des Sciences de la Santé de l’Université Catholique d’Afrique Centrale - Yaoundé, Camreoun). Directrice : Colette Jourdan-Ionescu, Professeure titulaire au Département de psychologie, Membre du Centre de Recherche et d’Intervention sur la Réussite Scolaire, Université du Québec à Trois-Rivières

Court résumé: La pandémie a directement touché les étudiants internationaux. La fermeture des universités a contraint les autorités et les enseignants à repenser la formation : recours à des cours à distance et à des campus virtuels. Ces solutions ont seulement été partielles pour beaucoup d’étudiants parce qu'elles ont généré des problèmes de disponibilité de matériel informatique, et ce, surtout dans les pays en développement. L'encadrement des étudiants internationaux en a souffert, en particulier pour celles et ceux qui se trouvent dans des pays ou continents différents. Cette présentation propose de présenter les résultats d'entretiens effectués à l’Unité de Formation Doctorale de l’Ecole des Sciences de la Santé de l’Université Catholique d’Afrique Centrale. 

Session 2 : Impact de la COVID-19 sur le parcours des étudiants en santé mondiale

De 10h00 à 11h00

Stage en santé mondiale en contexte de Covid :  Enjeux, défis et pistes de solution
Oumar Mallé Samb
(UQAT). Collaborateur : Mohammed Ndongo Sangaré.

Court résumé : Le stage d’immersion clinique en santé mondiale est un cours de 9 crédits offert dans le cadre du DESS en santé mondiale à l’UQAT et dont l’objectif est de développer la capacité de l’étudiant.e à intervenir en santé mondiale, en lui donnant l’opportunité d’exercer sa pratique professionnelle, mais aussi de développer une compétence sociale en s’impliquant et en vivant dans la communauté où s’effectue son stage. Avec la pandémie Covid-19, la plupart des pays dont le Canada ont décidé de fermer leurs frontières rendant impossible tout déplacement à l’international. Comment poursuivre cet objectif majeur de formation des étudiants en santé mondiale dans de telles circonstances ?

Prévention de la propagation de la COVID-19 auprès des personnes en situation de handicap : une complicité terrain entre étudiantes et étudiants en réadaptation du Québec et de Haïti
Laurie Breton, Sabrina Jacob
(USherbrooke). Équipe de recherche : Nicolas Ducharme, Oliverio Lemus Folgar, Boaz Telfort, Karly Emmanuel Jean, Sam-Paul Louis, Pascale Tremblay-Perreault, Wood Lesage, James Antoine, Annabella Pierre, Malachy Leveille, Ramona Adrien, Adrianne Létourneau, Abigail Breus, Clinetana Prino, Sabrina Leung, Marie Pelletier

Court résumé Depuis 2012, un grand nombre d’étudiants en réadaptation à l’Université de Sherbrooke ont eu l’opportunité de compléter un stage en Haïti. La pandémie a provoqué l'annulation de ces stages internationaux. Cependant, la mise en œuvre d’un stage-projet international a démontré la richesse et la faisabilité d’une collaboration interuniversitaire par télétravail. Le projet : Autonomisation des Haïtiens en situation de handicap au regard de la prévention de la propagation de la COVID-19 (AHSH) a suscité la passion d’étudiants haïtiens et québécois et de superviseurs de l’Université de Sherbrooke et de l’Université Épiscopale d’Haïti. L’objectif : Développer des outils de sensibilisation et de prévention afin de diminuer la propagation de la COVID-19 chez les personnes haïtiennes en situation de handicap (PSH) (malentendantes, malvoyantes, ayant des déficits neuromoteurs ; enfants avec paralysie cérébrale) en adaptant l’information à leurs besoins.

Intersection de pandémie (Covid 19) et de crise identitaire : le vécu d’une apprentie chercheuse racisée

Marietou Niang (ULaval)

Court résumé : Un témoignage personnel d'une étudiante en santé mondiale sénégalaise face aux défis soulevés par la pandémie et par les impacts identitaires soulevés par les récents événements de violence dont ont été victimes les personnes racisées. Les impacts de la pandémie varient... d'une personne à l'autre.

Session 3 : Impacts of COVID-19 on global health research projects

(English session) - 11h00 - 12h00

Photo journals with newcomer youth: Reflections on doing research with young people during the COVID-19 pandemic
Emilia Gonzalez (McGill University) Co-investigator: Mónica Ruiz-Casares (McGill University)

Short abstract: Relocation and resettlement are often accompanied by physical, mental, and social challenges for migrant youth. Community-based programs have the potential to benefit their wellbeing and resettlement. To comply with social distancing measures during the COVID-19 pandemic, many of these interventions transitioned to offer their services online. Yet, little is known about the processes and perceived effects of providing community-based online support for youth during a pandemic, from the perspective of the service users. This presentation will describe challenges and opportunities of doing social research with migrant youth during the pandemic and also reflect on adaptations to study methodology that facilitated reaching young people’s voices and highlight ethical implications.

Participatory research in a time of COVID-19: using GSM teleconferencing to conduct virtual meetings with community groups in Bauchi State, Nigeria
Khalid Umer Siddiqui
(Universidad Autónoma de Guerrero, Mexico). Research team: Ansari, Umaira and Aziz, Amar: Centro de Investigación de Enfermedades Tropicales (CIET), Universidad Autónoma de Guerrero, Guerrero, Mexico; Muhd Chadi Baba, Gidado, Yagana, Hassan, Khalid and Geidam, Lami BFederation of Muslim Women Association of Nigeria (FOMWAN), Bauchi, Nigeria; Cockcroft, Anne: CIET-PRAM, department of Family Medicine, McGill University, Canada

Short abstract: Participatory research often involves group discussions with stakeholders. In low- and middle-countries (LMIC) this is challenging, especially when stakeholders live in remote communities. To cope with COVID-19 restrictions, researchers have used applications like Zoom to conduct virtual meetings. But this requires reliable internet access and possession of smart phones or laptops, conditions absent in many LMIC settings. In Nigeria, the coverage cellular networks is quite good, but internet connectivity remains patchy. This research team piloted GSM teleconferencing to conduct meetings with community groups in Bauchi state, Nigeria, during the COVID-19 lockdown. Did it work?

Re-thinking global and public health projects during the COVID-19 pandemic context: Considerations and recommendations for early- and not-so-early-career researchers
Jessica Spagnolo
(USherbrooke), Lara Gautier (Université de Montréal), Mathieu Seppey (Université de Montréal), Nicole D'Souza (McGill University)

Short abstract: What are the impacts of the COVID-19 pandemic on global and public health projects: research in low-resourced settings; research with vulnerable populations, such as asylum seekers, Indigenous communities, children, and mental health service users; and research with healthcare professionals, frontline workers, and health planners. A view on research setbacks and challenges due to COVID-19, and on the ways in which we can adapt research methodologies, while considering ethical implications.

 

Inscription/Registration

 

[1] Le genre masculin est utilisé pour alléger le texte et couvre tous les genres

 


Impacts of COVID 19 on research and studying in global health and the experiences of international students: What are the solutions?

 

A virtual colloquium organized by the QPHRN Global Health Axis and GHR-CAPS program and the Réseau intersectoriel de recherche en santé de l'Université du Québec (RISUQ)

 

The colloquium will address themes such as the impacts of travel restrictions on student (including post-docs) research and the approaches used to address challenges. Or similarly, the experiences and adaptation strategies of international students who have been forced to do online learning from abroad due to the travel restrictions. The pandemic also impacts global health research projects. The objective of the colloquium is to provide a forum to discuss and exchange on ideas and share expertise.

Program is available above. Note that the third session will be held in English and that we scheduled some time for questions

 

Inscription/Registration

 

Date et heures du colloque virtuel 

3 décembre 2020, 09h00-12h00 (HNE) environ

December 3, 2020 – 9am-12am (EST)

Inscription/Registration

Un prix de 250$ sera offert pour la meilleure présentation étudiante (Maîtrise-Doctorat)
The best student (Master’s and Ph.D.) presentation will be awarded a prize of $250. 

Information

thierry.hurlimann@umontreal.ca